Vitrines 2000 (le site de cette société ne répond plus) - Modèle ref Y3NAAB - 09/2006

(vitrine murale non éclairante, sans serrure, profil et menuiserie aluminium, fond blanc,100 x 35 x 45)

Vitrine Y3NAAB

N'est-elle pas mignonnette ?

Comme tout collectionneur, j'ai été confronté au problème de rangement. Mes deux vitrines d'angle étant pleines, voir surchargées, j'ai donc décidé de prospecter en vue de l'achat de meubles supplémentaires. Le seul emplacement disponible facilement sans tout chambouler la maison était le sous-sol. De par ce fait, plusieurs critères de choix sont apparus:

- meuble de type vitrine murale (fermeture par portes vitrées, si possible coulissantes)

- disponibilité d'un pan de mur de 3 m long

- bonne capacité de rangement

- aspect d'ensemble simple et correct (pas de style)

- relative solidité de l'ensemble

- coût de l'opération raisonnable

N'ayant pas trouvé dans les commerces locaux, mon choix s'est finalement porté sur le fabricant "Vitrines 2000" (attention: les prix indiqués sont HT !) qui assure la livraison à domicile et chez qui je commande 3 modèles cités en haut de cette page. D'autres marques existent (voir ma page des liens , sites commerciaux) mais les vitrines y sont plus 'tops' et naturellement plus chers.

N'est-elle pas mignonnette ?

Comme convenu, le colis arrive 15 jours plus tard. L'emballage solide se résume en un coffre constitué de 6 planches d'aggloméré fixées sur une palette. Souvenez-vous que j'ai commandé 3 vitrines... pour une seule, je ne sais pas.

Lors du déballage je constate que tout est intact, même le verre à résisté au transport. Pour chaque vitrine on trouve les éléments suivants:

- 2 tablettes (haut et bas) en médium de 5 mm, chacune munie d'une coulisse plastique de porte vitrées

- 2 coté en médium de 5 mm, chacun percé de 2 trous (pour les taquets de l'étagère)

- 1 fond en médium de 5 mm

- 1 tablette en verre de 4 mm chanfreiné (étagère intermédiaire)

- 2 demi-portes en verre de 4 mm chanfreiné

- 8 profils tri-directionnels en PVC (4 longs et 4 courts)

Profils tri-directionnels

- 4 taquets en plastique Ø 7 mm (fixation de l'étagère) Taquet de fixation d'étagère

- 3 équerres métalliques de 250 x 200 mm pour fixation murale

Equerres de fixation murale

- 3 cales en aggloméré de 16 mm munies de double face (pour la fixation murale)

- 1 pochette de vis tête fraisée de 3 x 35 mm (uniquement pour la fixation murale)

- 1 notice de montage

N'est-elle pas mignonnette ?

Il est temps maintenant de passer au montage.

Dans un moment de lucidité, une idée pas si saugrenue que ça me traverse l'esprit: référons-nous à la notice, me dis-je. Alors là ce n'est pas gagné et au bout d'un certain temps, je laisse tomber. C'est très bref et très pas clair du tout (la société m'a néanmoins affirmé qu'une nouvelle notice était en cours). Une autre perspective consiste à étaler le matériel et à faire travailler son neurone préféré et là ça le fait mieux.

On s'aperçoit alors que les profils tri-directionnels servent d'encadrement et de maintien aux plaques en médium ("sans équerre, sans vis... sans quincaillerie inutile" est-il dit sur le site de Vitrines 2000). On peut s'aider d'un maillet (en bois) car il s'agit d'encastrer bien à fond les panneau dans les profils en PVC et il faut taper modérément mais sèchement. Malgré toutes les précautions que j'ai pu prendre, voici ce qui est arrivé sur plusieurs profils (éclatement):

Profil tri-directionnel PVC éclaté

Vitrines 2000 n'a fait aucuns problèmes pour me renvoyer plusieurs de ces éléments prédécoupés afin que je procède à leurs remplacement. Aussi j'ai pu limiter les dégâts en intercalant un martyr (planchette en bois) avant de frapper avec le maillet.

Certes quand tout se passe bien, le montage s'exécute facilement et rapidement. Voilà le résultat:

Vitrine assemblée

N'est-elle pas mignonnette ?

L'heure du bilan a sonnée.

L'aspect général semble satisfaisant pour avoir sa place dans un sous-sol ou un cagibi. Quant à monter la vitrine dans son salon, là je demande à ne pas voir.

On notera que n'ayant pris l'option éclairage, je me retrouve avec trois ouvertures rondes sur le dessus (voir photo ci-dessus) et rien de prévu pour les colmater. Certainement pour que la poussière pénètre mieux à l'intérieur de la vitrine... A ce propos, rien n'est prévu pour l'étanchéité en générale.

Un point remarquable est la non rigidité de l'ensemble. En effet, le meuble parait "meuble" et se soumet de bon gré à la moindre sollicitude latérale. Posé sur deux tréteaux, la façade se gondole joyeusement vers le bas, subissant avec un plaisir certain les affres de l'attraction terrestre. Qu'en sera t-il de leur alignement lorsque les trois vitrines seront fixés bout à bout en appui sur leurs équerres?

Justement à propos de la fixation murale, une vitrine est faite par nature pour entreposer différents objets plus ou moins pesants. Par l'effet combiné de la flexibilité des équerres métalliques et là encore de l'attraction terrestre, je n'ose à peine penser vers où va avoir tendance à basculer ma collection de mignonnettes. Je dois vous avouer que le sol est constitué d'une dalle de béton armée d'un quinzaine de centimètres.

Les coulisses de portes vitrées sont pré-collées en usine sur les tablettes avec trois morceaux d'adhésif double-face. Durant le montage et par la suite, j'ai constaté que certaines se décollaient pour changer bizarrement de position ou pour bailler vers le bas.

Si nous devions parler des vitrages (mais je n'en parlerai pas !) je dirai que la qualité est nettement en dessous de ce que l'on pourrait prétendre. Même après un sérieux nettoyage à l'alcool ou avec un produit destiné à ce matériaux, la transparence est corrompue par un aspect terne dès que l'on regarde l'ensemble de coté. Le chanfreinage laisse lui aussi à désirer, si bien que les portes ont tendance à raboter la coulisse inférieur à chaque ouverture ou fermeture. Ce n'est certes pas du boulot de professionnel d'autan plus que l'une m'a été livrée non meulée sur deux cotés, gare aux coupures sur les doigts lors de leurs manipulations. Ha ! j'allais même oublier de préciser un petit détail, rien n'est prévu pour la prise des doigts (ni boutons, ni entailles).

Enfin, j'aurais aimé une fixation de l'unique étagère, digne de ce nom. Quatre taquets en plastique insérés dans des trous un peu lâches pratiqués dans du medium de 5 mm d'épaisseur, ça ne tient pas. Rien n'est précisé ou fourni pour remédier à ce manque de stabilité. A noter qu'aucun réglage en hauteur de l'étagère n'est prévu. De plus, même à vide l'étagère fléchit sensiblement en son milieu (verre de 4 mm pour une porté de 1 m !). Il est vrai qu'aucune loi ne prévoit qu'une vitrine d'exposition doive absolument contenir des objets pesants. Je vous mets au défit d'y placer quelques dizaines de mignonnettes sans casse... Peut-être que cela conviendrait mieux pour une collection de coton hydrophile ou de fleurs de pissenlit.

 

Les bons cotés
Ce qui fâche
Aspect général (pour un sous-sol) Aspect général (pour un salon)
Délais de livraison respectés Solidité et rigidité
Montage simple et rapide Matériaux utilisés et conception
Faible poids Etanchéité à la poussière
Personnel disponible au téléphone Fixation murale perfectible
Remplacement de pièces corrompus Accessoires indispensables non fournis
Prix par rapport à la concurrence Prix par rapport à la qualité (hors taxes sur le site Internet)

N'est-elle pas mignonnette ?

Où l'on positive pour se sortir de ce pétrin.

Après avoir monté la vitrine (sans portes et étagère) il faut tout d'abord consolider l'ensemble. Pour cela il suffit de deux planches de contre-plaqué pour la rigidité, une sur le dessus (épaisseur 10 mm) et une autre au dessous (épaisseur 15 mm). Les coller avec de la colle contact néoprène gel en respectant bien les consignes d'utilisation indiquées sur la boîte (pour ceux qui ne connaissent pas, voir plus bas).

Vitrine assemblée

Du coup les trois trous parasitant le dessus sont bouchés et finie la poussière bénite qui tombe du ciel sur mes fioles. Amen ! Pour l'esthétique, on peut ensuite coller des caches (plastique blanc) de boîtes de dérivation sur la face intérieur des trous.

Pour réaliser l'étanchéité arrière, deux morceaux de cornière à trois balles suffiront. Il s'agit de jouer avec la flexibilité du plastique pour les emboîter dans les profils tri-directionnels comme sur les photos ci-dessous. On peut éventuellement coller. Mr Vitrine 2000, ça ne coûte vraiment pas cher et ça fait tout de suite plus sérieux. Une idées à prendre...

Vitrine sans cornière plastique
+
Cornière plastique
=
Vitrine avec cornière plastique

Passons aux coulisses de portes. Les décoller, retirer l'adhésif double-face, les nettoyer au white-spirit et les recoller à la néoprène. Là ça ne bougera plus.

Les quatre taquets supports de l'étagère seront aussi collés avec la même colle. Si comme moi vous avez plusieurs vitrines, vous pouvez percer (forêt de 6 mm) ceux en vis à vis pour y introduire des tourillons de 5,5 à 6 mm (longueur 4 cm). Ainsi l'alignement sera parfait, pour peu que se soit le cas de la pose des équerres de support mural et des perçages des panneaux de coté (ce qui a été le cas pour deux éléments sur trois).

Il nous faut maintenant prévoir la fixation murale. Personnellement je n'ai utilisé que deux équerres basses (au lieu de trois) de meilleur facture par vitrines et ça ne flambe pas d'un poil grâce aux planches collées précédemment. A cela il faut impérativement ajouter en partie haute une ou deux autres équerres plus petites pré-percées (6 x 4 cm environ) pour éviter le basculement du meuble lors du remplissage de bibelots.
Equerres supplémentaires fixées
Equerres supplémentaires

Avant la mise en place de l'étagère il nous faut la consolider en son millieu pour éviter le flambage cité au paragraphe précédent. Pour cela il suffit de coller deux longueurs de 30 cm de glissière plastique (5 mm de section intérieure), l'une sous l'étagère en verre et l'autre sur la tablette inférieure, dans le sens de la largeur. Il est alors possible d'y insérer une plaque de verre verticalement et qui servira de soutien. Une autre solution plus esthétique consisterait à changer l'étagère par une plus épaisse donc plus rigide et solide. A vous de voir, moi j'y pense sérieusement.

Cliquer pour zoomer

La finition passe aussi par l'étanchéité de la façade. Nous collerons deux fois deux longueurs (41,5 cm) de joint en mousse de part et d'autre des portes sur une baguette plastique pour rattraper l'épaisseur du jour. Il est peut-être possible de trouver de la mousse plus large (24 mm environ), auquel cas deux fois une longueur suffira. Une autre bande est à insérer entre les deux portes, au niveau de leur recouvrement (au milieu), enfin en cherchant vous verrez bien où...

On en vient enfin au petit détail qui tue. Les deux boutons de porte qui faciliteront la manipulation tant dans le sens de l'ouverture que dans celui de la fermeture. D'accord, cela vous parait évident mais comme c'est moi qui explique, je peux tout me permettre et ce sera là mon dernier caprice. La preuve, je vous laisse le choix de la forme et de la couleur. Quelle tolérance, n'est-ce pas ? ça m'en troue les chaussettes.

Voilà le résultat après métamorphose. Les trois vitrines sont entièrement assemblées et fixées, il ne reste plus qu'à les remplir.

Les 3 vitrines en place
Les 3 vitrines en place

Liste des accessoires à prévoir (pour une vitrine):

Désignation
Quantité

Prix
(en Euros)

Planche de contre-plaqué de 32 x 97,5 cm, épaisseur 15 mm
1
8,40
Planche de contre-plaqué de 32 x 97,5 cm, épaisseur 10 mm
1
5,60
Colle contact néoprène (gel)
300 g
6,40
Caches (blanc) de boîtes de dérivation électrique
3
1,00
Cornière plastique (blanc) 20 mm de large
1 m
1,00
Vitre de 30 x 20,7 cm, épaisseur 5 mm (1 côté chanfreiné)
1
9,00
Glissière plastique (blanc) 5 mm de section intérieure
1 m
0,70
Equerres 200 x 250 mm (selon l'envie)
2
7,60
Equerres pré-percées 60 x 40 mm
2
1,50
Baguette plastique (blanc) 35 mm de large, épaisseur 2 mm
1 m
3,10
Joint mousse 12 mm de large, épaisseur 6 mm
5 m
0,75
Boutons de porte
2
?

 

Note: toutes les dimensions sont précisées à titre indicatif et non lucratif en fonction de la taille des vitrines qui m'ont été fourni.

N'est-elle pas mignonnette ?

Utilisation de la colle contact néoprène.

- Appliquer une couche régulière de colle sur les deux faces à assembler à l’aide d’une spatule finement dentelée.
- Dans le cas de surfaces importantes, appliquer la colle dans le sens de la longueur sur une face et dans le sens de la largeur sur l’autre face.
- Laisser sécher la colle pendant 10-20 min, selon les matériaux et les conditions atmosphériques. Le film de colle doit être sec au toucher avant la mise en contact.
- Assembler les 2 pièces, toute rectification est alors impossible. Appuyer fortement quelques instants. La résistance du collage est fonction de l’intensité de la pression et non de sa durée.